mercredi 20 mai 2015

Revue Cirrus de tanka




Sous la direction de Maxianne Berger et Mike Montreuil


entre ciel et terre
la mouche
et ses battements
qu'est-ce je perds
à la contempler

http://www.cirrustanka.com/issues/9_Cirrus_printemps_2018.pdf

la tête
dans les nuages
quand la terre tremble
le moindre caillou
je suis assis à son ombre

http://www.cirrustanka.com/issues/4_Cirrus_ete_2015.pdf

reprendre la page
carnet crayon, baluchon
nouvelle lune
je ne vis pas dans les nuages
quand je regarde le ciel

http://www.cirrustanka.com/issues/3_Cirrus_printemps_2015.pdf

côté blanc côté bleu
les nuages apparaissent
le changement m’évapore
je suis de passage
un jour à la fois

http://www.cirrustanka.com/issues/1_Cirrus_printemps_2014.pdf

sa voix
comme le printemps
qui bourgeonne
le vent démêle ses cheveux
je m'y attarde

http://www.cirrustanka.com/issues/2_Cirrus_automne_2014.pdf

lundi 18 mai 2015

Revue du tanka francophone

                                               


Sous la direction de Patrick Simon

                                                        Revue du tanka francophone
                                                                     Février 2010

                                                      Je reviens d'une cathédrale, tanka-prose

"20 août 2008. 9h. Un terrain de racines. Je pars entre les racines parce que cela signifie respect de l'arbre. En montagne, les pieds ne foulent jamais les racines. Ce sont mes soeurs, les roches qui guident, éveillent mes pieds à chaque pas." p.55-59

                                                        Revue du tanka francophone
                                                                    Janvier  2009

                                                                    Le matin soyeux
                                                               en éveil de ton sourire
                                                                   j'ouvre les rideaux
                                                                ce désir qui fait écran
                                                                en prenant toute la place

                                                                   Les glaces remontent
                                                               en filigrane du fleuve
                                                               des nouvelles fraîches
                                                                 je berce ma solitude
                                                                la lune toujours descend
                                                     

                                                       Revue du tanka francophone
                                                                   Mai 2009

                                                                  Seule avec le vent
                                                               une passante non-voyante
                                                                elle me tend la main
                                                                tourbillon de feuilles
                                                                quelle traversée!


                                         


                                                       Revue du tanka francophone
                                                                  Septembre 2008

                                                               
                                                                  Le temps d'un regard
                                                              l'espace qui s'arrondit
                                                                 mi-soleil mi-lune
                                                              deux enfants à la marelle
                                                              crayonnent le jour la nuit

Haïku Canada


                                              Sous la direction de Mario Fraticelli, éditeur


                                                                    Participation

                                                            Volume 4, février 2010

                                                                       Haïkus d'hiver
                                                            réunis par Micheline Beaudry

                                                                  Sur un iceberg                                                  
                                                                  la Petite Sirène-
                                                                  prise de parole



                                                              Volume 4, octobre 2010

                                                                       Haïkus de l'instant
                                                              réunis par Micheline Beaudry

                                                                     Entre les pages
                                                                  du carnet de santé
                                                                   feuilles d'automne

                                         

                                                                Volume 3 , février 2008

                                                               Lumière de toutes les saisons
                                                               réunis par Micheline Beaudry

                                                                     Porte ouverte
                                                                    le soleil y pénètre
                                                                      où est mon ombre


                                                                Volume 2, février 2008

                                                                       Haïkus du fleuve
                                                                 réunis par Micheline Beaudry
                                                                     
                                                                      Mémoire blanche
                                                                      je survis au flocon
                                                                      partage



                                                                       


       

Revue Casse-pieds

casse~pieds.
la revue du poème bref

sous la direction de Dorothy Howard



Participation à des numéros précédents


Casse-pieds No. 12
Novembre 2010


Sous les draps     présence
j'hésite à me lever
le chant des oiseaux

Ta voix    je la sens pressante
l'éveil me frotte les yeux


Le ciel le silence
je suis dans le bleu regard
d'un état de grâce

Les mots de Félix Leclerc
m'inspire en ce matin


Ce n'est qu'une bruine
une douceur à mon front
planté dans le chi

le ciel nous regarde vivre
mouvements de ses nuages



Casse-pieds No.3
 janvier 2007


bouleversements
entre les formes du feuillage

la spirale des corps

j’oblique son corsage
au fond de l’encrier


la clairière j’y plonge

le relief tait la couleur

                                                                        
                                                                   
                                                                 

                                                                 Casse-pieds No. 2
                                                                   septembre 2006

                                                                 fin d’année
                                                                 combien de siècles                                                               
                                                              de paniers de provisions




                                                                   Casse-pieds No. 1
                                                                          mai 2006


                                                                           arabesque
                                                              l’étonnement du jaune

                                                                              zen

                                                                  qu’est-ce que le bleu
                                                                        rappelle au vert


                                                                           silences
                                                                  tant de fois corrigés
                                                                            d’échos
                                                                                   
  

mardi 14 avril 2015

Revue Ploc


Sous la direction de Dominique Chipot

"J’ouvre un haïku de Bashò. Pourquoi écrire ce qui précède plutôt que de dire j’entre mes pas dans les pas de Bashò. Ce questionnement me suit à la trace. En lisant un maître du haïku, nous sommes le plus souvent subjugués en évoquant l’œuvre tout entière à partir d’un poème ou d’une simple respiration, qui porte si naturellement à se nourrir de cet instant. Un haïku, un rien et un tout à la fois. Aucune réponse à formuler."
Bashò ou la rigueur dans l'errance, Lettre d'info, revue Ploc, no. 8,  février 2008 http://www.100pour100haiku.fr/ploc/la%20lettre%20du%20haiku%20ploc8-association%20pour%20la%20promotion%20du%20haiku.pdf

jeudi 9 avril 2015

Revue Poésie


1997




http://www.ose-art.ca/RevuePoesie/RevuePoesie3.pdf

Quelques poèmes disparus

Un poème traîne sur la table

p. 16-17



http://www.ose-art.ca/RevuePoesie/RevuePoesie4.pdf

L'Odyssée instantanée d'un cycliste mélomane
extrait de Vélopolis
                                                                           p. 76   

http://www.ose-art.ca/RevuePoesie/RevuePoesie5.pdf

Vidéocanette 

p.90-93





Sera disponible
en version
électronique pdf






Sera disponible
en version
électronique pdf